Petrer Mensual, Juillet 2004

DAVID ESTEVE COLOMINA

Médecin Odonthologue

“POUR MES PATIENTS, JE VAIS JUSQU’AU BOUT”

David Esteve est fils et petit- fils, frère et oncle de dentistes, tous professionnels et reconnu par la clientèle française comme “specialistes de l’Art Dentaire”, un art que David possède au plus profond de lui même, basé sur un grand savoir-faire, une sensibilité innée, une facilitée d’approche et une chaleur humaine rassurante , effaçant ainsi rapidement les craintes et preoccupations que l’on ressent en s’installant dans le fauteuil de son dentiste.

David est né et a grandi entre plâtres dentaires, prothèses et odeurs si caractéristiques d’un cabinet dentaire. Depuis son plus jeune âge, il aimait observer son père travailler et dialoguer avec les clients, créant ainsi cette connexion invisible qui fait aussi partie de la réussite d’une intervention. De son père qu’il admire tant, il a hérité du plaisir du tavail, l’amabilité envers les patients, le désir d’avancer sur de nouveaux projets, comme l’ouverture prochaine à Petrer, de son nouvel “INSTITUT IMPLANTOLOGIQUE DENTAIRE”, une Clinique moderne, ultra performante dans les diagnostiques, traitements et implantologie dentaire…David Esteve est réaliste: en vingt ans, sa profession a fait un bond énorme , et ce n’est pas fini! Il est donc indispensable d’être en permanente évolution et d’offrir ce qu’il y a de mieux à la clientèle .

Concha Romero.

Question: On peut dire que vous appartenez à une saga familiale de dentistes, car votre grand-père exerçait déjà cette profession.

Réponse : Mon grand-père s’appelait Lino Esteve Sanz, et tenait un cabinet dentaire en face du marché couvert d’ Alicante, au-dessus d’une boutique qui s’appelait “Cinta de Oro”. Il y venait une clientèle de toute la province, car à cette époque, il y avait peu de dentistes installés. Mon grand-père était très ami du docteur Antonio Paya Martinez, le médecin du quartier . Lorsque mon père finit ses études d’odontologie en 1950 (il réussit plus tard ses études de médecine générale), il commença à travailler tous les jours de la semaine, dimanches inclus, en se déplaçant dans les villages environants. Dans notre village de Petrer, il commença à fidéliser sa clientèle dans la boutique du barbier, utilisant son mobilier, mais ses propres instruments. Il est vrai qu’en ce temps là, le barbier du villaje était aussi souvent “ l’arracheur de dents” . Mon père commença par enlever les dents abimées, puis très vite, il eut besoin de l’aide d’un prothésiste pour répondre à la demande d’une clientèle toujours croissante. Mon père s’appelait Enrique Esteve Gonzalez, et il a travaillé à Petrer jusque dans les années 80. Dans lemême temps il ouvrit une clinique à Alicante, et peu à peu, il dut abandonner ses déplacements en zone rurale. Il a laissé un grand souvenir dans notre region, ayant su péréniser une exellente relation avec ses patients. Il mourut en 1988, à l’âge de 63 ans. S’il vivait encore, pour sûr, cette profession aiguiserait toujours son enthousiasme et sa curiosité pour aller toujours plus loin dans “l’art de faire de belles dents”.

Pionniers implantologie couverture du livre.             Dr. Enrique Esteve González

Question : La Clinique où vous exercez actuellement fut créée par votre frère Lino.

Réponse : Oui, en 1982, Mon frère Enrique Lino Esteve Colomina commença à exercer aussi chez le barbier de Petrer, puis s’installa ici en 1986. Il ouvrit la première clinique moderne de Petrer. Jusqu’alors, les patients devaient se rendre à Alicante pour les radiographies, les problèmes d’odonthologie,ou l’endodoncie. Mon frère a exercé à Petrer jusqu’en 1988; A la mort de mon père, il a pris en charge la clinique d’Alicante. Je l’y ai rejoint en 1992, dès que j’ai eu terminé mes études à l’Université de Valencia et j’ai débuté  ainsi dans le monde du travail : un mi-temps à Petrer, l’autre à Alicante. En ce qui concerne notre nouveau projet  d’ouverture de l’ “INSTITUT D’IMPLANTOLOGIE DENTAIRE”, nous avons l’intention d’amplifier nos horaires d’ouverture

Question : Vous portez dans vos veines le sang des dentistes. Mais en fait, qu’est-ce qui vous a poussé à exercer cette profession?

Réponse : C’est quelque chose qui n’a pas été planifié. Depuis tout petit, je baigne dans cette ambiance,  j’y suis né.  Chez moi, même pendant les repas, on ne parlait souvent que de problèmes dentaires.  Alors pourquoi j’ai choisi cette profession? Je crois surtout que j’ai appris à l’aimer petit à petit, sans m’en rendre compte, aux cotés de mon père que j’aimais et admirais et que je voyais toujours si enthousiasmé par sa profession. Alors, je me suis tout naturellement dirigé vers le médical, puis le dentaire. Ce ne fut pas facile car le cursus dure 6 ans, puis 3 ans de spécialisation en odontologie.

Question : Vous me dites que votre père était un homme entreprenant et dynamique qui a organisé, entre autre, deux congrès sur l’implantologie à Alicante, favorisant ainsi, la création de plusieurs associations d’odontologie dans notre région.

Réponse : En effet, mon père est reconnu dans cette profession, et, à son époque, où il y avait peu de dentistes, il fut le précurseur fondamental du secteur dentaire d’ Alicante et de sa région. Il possédait beaucoup de charisme et avait un cercle de connaissances très élargi. Il fut président du Collège d’Odontologie pendant de nombreuses années et créa  plusieurs associations qui existent toujours et qui sont encore connues aujourd’hui et de grande renommée dans toute l’Espagne . Il a obtenu la médaille d’or du mérite en odontologie pour services rendus à sa profession et son nom figure entre les pionniers de l’implantation dentaire espagnole. Mon père fut le premier à se procurer l’ ortopantomographe (appareil de radiographie panoramique) vendu en Espagne. Il en fut ainsi pour de nombreux appareils de pointe et matériel professionnel, et cela  au même rythme que le service à la clientèle, toujours  de meilleure qualité.

Question : 20 ans après l’ouverture de la clinique de Petrer, votre nouvel objectif est la prochaine ouverture d’un centre dentaire d’avant-garde, qui n’aura rien à voir avec tout ce qui existe dans la région  jusqu’à présent.Quels nouveaux services allez vous proposer à votre future clientèle?

Réponse : Nos clients auront le privilège de recevoir nos traitements habituels, mais pourvus d’un soutien logistique amélioré, ainsi que de services modernisés. Nous souhaitons être en harmonie avec notre temps et pour cela continuer à faire des pas de géant afin d’offrir  un service de pointe à  nos  clients, mettant en pratique chaque nouveauté, chaque avancée technologique. Nous avons choisi de l’ouvrir à Petrer,et non à Alicante, car c’est ici que pour nous tout a commencé et que notre renommée s’est étendue. Nous allons, par exemple, ouvrir dans cette clinique un service  assisté d’un médecin anesthésiste compétent et experimenté en sédation intra-veineuse dentaire qui rend l’intervention du dentiste beaucoup plus facile car le patient se sent relaxé, perd son  appréhension face à la  douleur, ce qui permet plus d’efficacité et donc  un temps d’intervention mínimum. Par exemple c’est le cas pour les implants ou  interventions sur des clients nerveux comme les enfants, ou disposant de peu de temps et voulant régler leur problème dentaire en une seule séance. Cette méthode est aussi beaucoup plus efficace pour des patients qui souffrent d’un handicap mental, et qui, jusqu’à présent, n’avaient qu’un accès limité à des soins de qualité. Un autre nouveau service proposé sera celui de la sédation consciente à base d’oxide  nitreux (connu comme gaz hilarant). Cette technique habituellement pratiquée au U.S.A. est en fait une sédation très douce, d’effet rapide, pour des interventions simples, et qui s’applique à tout type de patient.

Question : De nos jours, l’implant dentaire se pratique couramment, et c’est une technique qui a énormément évolué ces dernières années.

Réponse : Effectivement, l’implantologie est une spécialité de la chirurgie orale et  de l’estomac.  Cela est du surtout à la découverte de l’utilisation du Titane, un métal biocompatible. On peut dire aujourd’hui que l’implantologie dentaire est une intervention sûre et totalement efficace. Les demandes ne cessent de croître car les résultats sont excellents et durables.

Question : Cette profession demande de votre part une grande concentration, un calme qui doit se transmettre au patient. Pratiquez-vous une technique de relaxation dans le but de garder votre sang-froid, un équilibre permetant un maximun de concentration et de précision?

Réponse : Ce dont je me suis rendu compte au fil de toutes ces années d’expérience, c’est que le client est avant tout UNE PERSONNE. Je le suis moi- même, et c’est pour cela que je peux savoir ou ressentir comment se sent cette personne assise en face de moi  dans ce fauteuil et en me mettant  quelques secondes à sa place, et  confiant en moi.  C’est une question d’empathie. Avec les années, j’ai  appris à repérer immédiatement les personnes plus nerveuses ou angoissées et à travers le dialogue et l’approche humaine,  50% du travail est déjà fait. Un dentiste se doit toujours à tous ses patients.

Question : Quelle est la découverte la plus importante de ces dernières années dans le domaine dentaire?

Réponse : En fait, il y en a plusieurs, et je ne peux les nommer toutes une à une, mais je dirais que ce qui a le plu évolué, c’est l’implantation avec l’utilisation du Titane qui n’est pas rejeté par l’organisme (osteintégration). Le temps du rejet, très fréquent du temps de l’acier, est révolu. L’implantation moderne, qui a prouvé son efficacité,est née dans les années 80 et constitue aujourd’hui , la plus grande avancée dans le domaine dentaire.  La dentition postiche est en déclin. La nouvelle implantation moderne permet au patient de mastiquer sans craintes, sans aucune gène, sans parler du résultat esthétique, fondamental dans notre société. L’endodontie aussi a changé car nous utilisons à présent l’entodontie tournante  plus efficace et plus rapide. Dans les nouveautés, nous pouvons aussi citer le blanchissement dentaire qui donne d’excellents résultats car on utilise aujourd’hui des plâtres esthétiques aussi durs et résistants que les anciens en métal. On utilise aujourd’hui aussi la céramique qui, entre les mains d’un bon professionnel, atteint un niveau esthétique impressionnant  lors de la pose de facettes et de couronnes. Un autre pas de géant a été fait dans le domaine de la radiologie digitale, qui permet aujourd’hui la réalisation de radiographies émettant un minimum de radiations et l’obtention immédiate d’une image aidant à établir un diagnostique d’une très grande précision.

Question : Comment définissez-vous cette profession qui a fait peur jusqu’à hier à tant de gens?

Réponse : Cette profession fait appel  à une importante part de théorie scientifique et technique qu’il faut savoir actualiser rapidement par rapport aux évolutions de l’informatique…Il est donc fondamental que le dentiste soit professionnel et rigoureux,à la pointe des dernières tendances dans sa spécialité. Il y a aussi  la partie psychologique, essentielle et c’est aussi pour cela que l’on peut parler “d’art dentaire”. Car en effet, cette profession n’est pas seulement scientifique, car le personnel doit regrouper au moment de l’intervention auprès du patient, à la fois ses connaissances en la matière, son expérience, son éthique envers le patient, lui donner de vraies alternatives vers une solution concrète et suivre un  plan de traitement bien déterminé. Le binôme patient-dentiste est une seule et même équipe partageant la même finalité : la réussite du traitement dentaire. Cette équipe est basée sur l’éthique et la confiance mutuelle avec une volonté de réussite qui passe par la collaboration du patient et des connaissances,l’expérience et le savoir- faire de l’ensemble du personnel de la  clinique.

Entrevue réalisée le 09.02.2017


UN INSTITUT D’IMPLANTOLOGIE DENTAIRE ET ODONTOLOGIE D’AVANT-GARDE

 

L’institut du docteur Esteve a une surface  de 200 mètres  séparée en deux zones :  la partie clinique, et la partie publique. En ce qui concerne la partie clinique, il y a  quatre cabinets dentaires, l’un d’entre eux étant une salle opératoire totalement équipée avec une partie  stérilisation du matériel sanitaire. Cette clinique moderne dispose d’un ortopantomographe digital qui permet la réalisation de radiographies panoramiques envoyées directement à un ordinateur avec lequel on peut agrandir ou diminuer l’image de la zone d’intervention, facilitant ainsi le temps du diagnostique et du traitement. De plus, cette clinique est pionnière en ce qui concerne son service de radiographie digitale intro-orale, avec un taux très faible de radiation. Elle dispose en plus en annexe d’un laboratoire ultra-moderne de prothèses, qui fonctionne de manière indépendante, et dirigé par des techniciens professionnels spécialisés dans la prothèse sur implant, et la céramique injectée, avec des résultats esthétiques atteignant la perfection.

En résumé, on peut parler d’une nouvelle clinique complète au niveau des services proposés, comme au niveau de son équipe d’intervenants professionnels, tous formés par le docteur David Esteve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *